ABERNUNCIO

compagnie

« L'art n'est pas à mes yeux une réjouissance solitaire. L'artiste se forge dans cet aller-retour perpétuel de lui aux autres, à mi-chemin de la beauté dont il ne peut se passer et de la communauté à laquelle il ne peut s'arracher. "

 

Albert Camus

Clémence Weill

Comédienne metteuse en scène et autrice, elle a été formée à l’école Claude-Mathieu (Paris) et notamment avec Diana Ringel, pour l’expressivité du corps et du silence, Matthias Langhoff pour l’ancrage au monde, et Jean-Louis Hourdin, qui lui apprit à « danser sur le scandale».
Elle a adapté et mis en scène entre autres: L’Opéra du Dragon (H.Muller), Mars, d’après Fritz Zorn, Mesure pour mesure (Shakespeare), Une fable sans importance - ou l’importance d’être Oscar Wilde (le Phénix,  Scène Nationale de Valenciennes, théâtre du Lierre).  Musicienne de formation, elle dirige avec Jean-Claude Vannier L’histoire de Melody  Nelson et L’Enfant assassin des mouches à la Cité de la musique. Puis  elle découvre qu’il y a des auteurs (et autrices) vivant.e.s. Elle se met à écrire et à interroger ses concitoyens sur de grands sujets qui lui (nous) tombent des mains (le Pouvoir, l’Economie, les Croyances, la Démocratie, les Frontières, ce genre de choses...) Ca donne, entre autres :

Pierre. Ciseaux. Papier., (ed. Théâtrales), Grand Prix de Littérature Dramatique 2014 a été mis en scène par Laurent Brethome au théâtre du Rond-Point en 2016.

Plus ou moins l’infini (ed. Théâtrales, 2016) mis en voix par Martin Faucher à théâtre Ouvert, festival Jamais Lu, 2015.

SMOG (Et si tu n’existais pas], in Binome, Solitaires Intempestifs 2017.
Torino 2CV (festival Textes en l’air, 2015. m.e.s Antonin Fadinard, Lyncéus Festival
- Les Petites Filles par A+B, m.e.s de Sarah Lecarpentier, Cie Rêvages, Grand Bleu (Lille)

Philoxenia, texte lauréat de l’Aide à la création ARTCENA, sélectionné à la Mousson d’été et finaliste du Prix Godot des Lycéens est publié à l’automne 19 aux éditions théâtrales.

Elle collabore avec des collectifs, des performers, des plasticiens sur des formes de spectacles hybrides, immersifs, joyeux et engagés. (Des Clous dans la tête, le club ACMÉ, L’Invention de moi, Cécile Tonizzo, Marie Vaiana, Sarah Tick, Julien Avril...)
Depuis 2017, elle invente une performance au long cours: L’Éternel retour de la chance. Une quête de joie sur les traces de Joe Dassin.

Céline Bouchard-Cadaugade

Boule à facette


Grosses études de littérature et civilisation russes. Biberonnée sur un plateau de théâtre par Danièle Girard et Annie Noël.

Job et globe trotteuse.

Comédienne de la ligue d'improvisation française en passant par Arnaud Meunier, Hans Peter Cloos, Alain Paris.

Auteure de chansons pour la formation vocale Les Ames heureuses, pour la série tv Vous les femmes, aussi.

Assistante à la mise en scène pour le Théâtre du Loup Blanc, assistante personnelle de François Duval.

En 2016, elle joue « une mouette » mis en scène par Hubert Colas.
Du prosaïque, du poétique, du moderne, du classique... 

Sophie Dufouleur

Aventurière et globe-trotteuse dans l'âme – curieuse et touche à tout. Son parcours a commencé par des études de philosophie en Bourgogne. Elle se forme ensuite au théâtre, au Théâtre National de Chaillot d’abord, puis à l'Académie des Arts de Minsk en Biélorussie.

Sur les planches, elle rencontre, entre autres, le Footsbarn, Robert Cantarella, Ilia L. Kurgan, Andrei Savtchenko, Jean-Pierre Garnier, Gary Stevens, Eric Herson-Macarel, Matthias Langhoff, Fabrice Murgia, l'Amicale de Production. Avec eux, elle explore le théâtre corporel, la commedia del arte, les grands auteurs/trices russes –qu’elle interprète en français et en russe-, le théâtre classique, le conte et la performance. Incapable de choisir une seule famille d’adoption, elle se laisse guider par les rencontres et son intuition.

Elle tourne sous l'oeil de Cristi Puiu, Jon Carnoy, Marc Rivière, Nahal Kedesh et Anne Mourier. Son agent dit d'elle qu'elle fait partie des comédiennes qui n'ont ni froid aux yeux ni peur de se salir. Elle approuve (elle ne sait pas faire autrement que de plonger tête baissée dans la matière).

Depuis 2014, avec la compagnie Abernuncio, elle initie, créé et collabore avec de nombreux artistes (bien souvent des femmes cette fois-ci).
En 2016, elle est artiste résidente à Saint-Omer où elle monte 19 projets en 4 mois avec et pour la population audomaroise. Dans le même temps, elle crée le Cabinet poétique, tête-à-tête littéraire pour un spectateur dans une caravane, qui part à Avignon en 2016 et 2017 puis en tournée jusqu'en 2020.

Depuis sa résidence, on lui demande régulièrement de jeter son œil d’artiste sur un territoire, un matériau historique ou sociétal. À chaque projet sa forme et donc son équipage : comédiens, plasticiens, musiciens, chercheurs... 

Du vivant, que du vivant !

Enfant, elle voulait être Arletty.

Un parcours incohérent mais une incohérence dont elle fait un système.  Caroline Gay hésite entre cabaret, perfomance et théâtre. Elle est curieuse.

Elle travaille sur le genre, la sexualité féminine, l’exubérance, le hors-norme.

Avec Matthieu Doze, Barbara Carlotti et Grisélidis Réal, Angélique Friand et ses marionnettes monstrueuses, Florian Parra et ses Femmes Sous Influences, Henri Costa et Peter Pan, les Soeurs Domec et leurs Siamoises folles, Claudia Squitieri et George...

Elle tourne également au cinéma, notamment avec Mikaël Buch, Thomas Geffrier ou Maxime Govarre.

Elle est également monteuse, ce qui lui permet de toucher encore un peu plus à tout.

Elle écrit actuellement une pièce sur la sexualité féminine et s’amuse follement à chanter et à écrire pour le groupe électro pop Klasse et le duo cabarétique Les Vénéneuses.

www.carolinegay.com

Caroline Gay

Nikola Carton

Nikola Carton est comédien, metteur en scène et chanteur. Après une formation au Théâtre–Ecole du Phénix à Valenciennes avec David Géry, il intègre les Cours Florent puis l’Ecole Claude Mathieu. Il se forme au Chant Lyrique auprès de Pali Marinov puis intègre l’école de chants du monde Les Glottes-Trotters.

Il Interprète plusieurs oeuvres de W. Shakespeare, J. Anouilh, B. M. Koltès, Daniel Keene et, de 2008 à 2011, Oscar Wilde dans le seul en scène Une fable sans Importance, écrit pour lui. (m.e.s. Clémence Weill).

Il intègre la Cie Lackaal Duckric pour le spectacle Ego Center, dans le “In” dans des festivals comme Aurillac, Châlon, Sotteville-Les-Rouen.
Il met en scène depuis 6 ans les spectacles du Mentaliste Viktor Vincent - D’un esprit à l’autre, Synapses, Arcanes et Emprise - Mer agitée en fin de journée, huis clos féminin de A.C Leheuzey Bansat traitant de la maternité.

Depuis 2016 il travaille avec la compagnie du Cantalaise Les Cailloux Brûlants avec laquelle il travaille sur le conte et met en scène Le Pétrichor (conte initiatique sur l’Afrique Noire). Il est surtout le directeur artistique de la compagnie L’Envers des Rêves avec laquelle il monte en 2017 Le dernier cèdre du

Liban, une commande passée à l’auteure Aïda. Asgharzadeh sur les femmes photo-reporters.

... Les autres compagnons sont encore sur la route. Dès qu'ils arrivent, on vous les présente, promis! ...

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now